Tourisme au Kighizistan : Bien préparer votre voyage

Le Kirghizistan est une petite république issue de l’ex-URSS, indépendante depuis 1991, faite de montagnes et de hautes steppes parsemées de grands lacs d’altitude, patrie d’un peuple de cavaliers nomades d’origine turcomongole.

 

La belle histoire

Mahabat, une jeune Kirghize diplômée de français à l’Université de Bichkek (la capitale), s’installe en France (Aix-en-Provence) en 2002 à l’âge de 23 ans. Lors d’une visite à la Cité du livre de cette ville, elle tombe « par hasard » sur un flyer annonçant une soirée où l’on parlera de son lointain pays natal, le Kirghizistan.

Cette soirée, organisée par Rencontres au Bout du Monde (RBM), est l’occasion de la rencontre entre Mahabat et le président de cette association de tourisme équitable et solidaire. Mahabat se reconnaît aussitôt dans les principes d’équité et de partage – qui passent par ceux d’échange et de rencontre – prônés par RBM, et l’idée germe en elle de taire découvrir son pays aux voyageurs français dans cet esprit. C’est le début d’une longue aventure qui dure maintenant depuis dix ans.

Mahabat commence par accompagner avec énergie et enthousiasme quelques petits groupes de voyageurs, puis peu à peu prend en main une bonne part de l’organisation locale des voyages de RBM. Une coopérative villageoise, la Fondation Shyrdak (du nom des fameuses tapisseries ornant l’intérieur des yourtes kirghizes), est créée par les femmes du village de Kum-Dobo, où les voyageurs sont reçus chez l’habitant et avec qui ils partagent les activités quotidiennes durant une partie de leur périple. Trois circuits avec ou sans randonnée (pédestre ou équestre) sont aujourd’hui proposés par RBM en collaboration avec la Fondation Shyrdak.

L’intention du séjour au Kighizistan

Un prélèvement sur le montant payé pour le voyage est affecté au fonds de développement pour le Kirghizistan de RBM. Le voyageur devient ainsi partenaire de l’aide apportée à la communauté visitée, il peut s’imprégner des questions concernant le développement des sites visités, et s’impliquer dans les réflexions menées par l’association.

Présentation de Rencontres au bout du Monde

Rencontres au Bout du Monde est spécialiste depuis 2000 du voyage équitable et solidaire en Asie, privilégiant échanges et rencontres avec les populations locales dans le respect des environnements humains et naturels. Appliquant au plus près les principes du commerce équitable, RBM gère en parallèle des programmes solidaires de soutien aux populations qui accueillent les voyageurs, dans une perspective de développement durable et raisonné.

Association partenaire

Fondée en 2006 avec le soutien de RBM, la Fondation Shyrdak vise à l’amélioration des conditions de vie des artisans de la région de Kochkor/Naryn, en particulier des femmes. Mise en place au village de KumDobo qui se situe à l’écart des circuits touristiques classiques, la Fondation fait la promotion de l’artisanat traditionnel du feutre, tout au long du processus comprenant la formation de femmes artisanes qualifiées, le perfectionnement des méthodes de production et le développement de filières de vente et d’achat via les marchés locaux auxquels les touristes peuvent avoir accès L’organisation de séjours touristiques fait dès lors partie des objectifs de la Fondation et permet de mettre en valeur le travail accompli.

Vous offrez

• Le partage des activités quotidiennes des villageois et des bergers.

• Les échanges interculturels sur la base de l’acceptation et du respect de l’autre.

• La participation au fonds de développement de RBM au Kirghizistan.

Vous recevez

• L’accueil villageois « en immersion».

• La découverte de la vie nomade dans les hauts pâturages.

• Le koumys, lait de jument fermenté traditionnel que les Kirghizes ne manquent pas d’offrir en toute occasion.

• L’accompagnement d’un interprète francophone pour faciliter les échanges et les rencontres.

• Les nuits sous la yourte.

• La baignade et le farniente sur les rivages du lac lssyk-Kol (« le lac chaud»), une véritable mer intérieure bénéficiant d’une étonnante douceur climatique

La « positive attitude»

• Tenue modeste et décente.

• Respect pour les sources d’eau potable.

• Modération dans la consommation d’eau.

• Parcimonie dans les dons et cadeaux (car ils obligent les récipiendaires à en faire aussi).

• Pendant les repas traditionnels, plusieurs règles sont à observer faire preuve de sang-froid même si l’on vous sert un morceau de viande que vous n’auriez pas choisi (les morceaux gras sont une marque d’honneur), aucune nourriture ne doit être déposée à terre; on n’oriente pas les pieds en direction du feu, du repas ou de la tête d’un convive, on n’enjambe rien ni personne en portant des mets.

Trucs et astuces

Laissez tous vos a priori et clichés en Europe.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *