Quel hébergement pour un tour d’Europe à vélo ?

De la cabane de trappeur à l’igloo en passant par la yourte, les hébergements insolites se multiplient en Europe. Fini la chambre impersonnelle et sans âme, qui ne sert qu’à se reposer entre deux journées de visite bien chargées : désormais, les hébergements rivalisent d’originalité et font partie intégrante de l’expérience du voyage. Les amoureux de la nature et les férus d’écologie trouveront leur bonheur dans les cabanes en bois perchées en haut des arbres, ainsi que dans les yourtes mongoles et les tipis s’ils recherchent en plus une touche d’exotisme. Les inconditionnels de la mer et de l’eau pourront loger dans les voiliers ou des péniches, ou dormir dans un phare battu par les flots.

Les bohèmes apprécieront les roulottes tziganes. Ceux qui ne craignent pas le froid se tourneront vers les hôtels : c’est en Scandinavie, bien entendu, que ce type d’hébergement est le plus répandu. Enfin, les amateurs de rétro apprécieront sans doute les wagons-lits d’anciens trains ou tramways reconvertis. Luxueuses ou spartiates, ces locations s’adressent à toutes les bourses.

Le couchsurfing

Le concept s’est développé dans les années 2000. Il permet aux voyageurs de loger gratuitement chez l’habitant, et ce dans tous les pays. Une forme de voyage fondée sur l’échange et le partage, le moyen idéal pour s’immerger dans une autre culture et découvrir, au plus près, d’autres façons de vivre. En pratique, il suffit de s’inscrire sur un site spécialisé et d’entrer en contact avec un hébergeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *